Archives de Tag: produit culte

Produit culte #17 : la Poudre de riz de Java de chez Bourjois

poudre de Java Bourjois

Peut-être avez-vous vu ce genre de produit dans l’armoire de votre grand-mère. Parce que oui, la Poudre de Java est un vieux produit : la marque Bourjois est née en 1862 et ce produit date de 1879 ! A l’époque, cette poudre est destinée à éclaircir le teint comme c’était la mode et rendre la peau plus veloutée. Et il s’en vendait environ deux millions de boîtes par an !

Lire la suite

Publicités

Produit culte #16 : mascara Le Volume de Chanel

Quand je l’ai acheté la première fois et que je l’ai ouvert, je me suis demandé ce que tout le monde lui trouvait. Franchement, quand on l’ouvre pour la première fois, il a l’air… tout à fait normal ! Oui mais non.

Mascara volume Chanel

La brosse d’abord. En silicone et assez volumineuse (jeu de mot pas voulu), elle a été spécialement conçue pour la marque. Et ça se sent. Au départ, on croirait à une brosse classique, sauf que l’espace entre les picots est calculé pour créer du volume sans faire de paquets. Et n’ayez pas peur de sa grosseur, elle est très maniable (sauf peut-être si vous voulez définir un par un vos cils du bas).

Lire la suite

Produit culte #15 : le gel douche surgras Rogé Cavaillès

Certains d’entre vous me diront sans doute qu’ils ne connaissent absolument pas ce produit. Ni cette marque. A ceux-là, je réponds que c’est l’un des premiers gels douche à avoir été formulé « surgras », pour s’adresser aux peaux sèches, sensibles et/ou abîmées. C’est un produit avec lequel je suis très familière puisque ma grand-mère n’utilisait que ce gel douche.

gel douche surgras Rogé Cavaillès

Un flacon presque carré, pas hyper sexy avec ses tons blanc, marron et jaune, une allure pharmaceutique et pourtant, ce produit est vraiment top. Formulé sans savon, il respecte vraiment le film hydrolipidique de la peau, cette fine pellicule que votre peau fabrique pour se protéger des agressions extérieures (froid, pollution, vent…).

Lire la suite

Produit culte #14 : la laque Elnett, L’Oréal

« Elnett, la laque des stars » : qui n’a jamais entendu ce slogan ? Qui n’a jamais vu les publicités avec Claudia Schiffer, Laetitia Casta, Julianne Moore, Inès de la Fressange ou Penelope Cruz ? La laque Elnett et sa jolie bombe dorée, c’est un vrai produit culte.

Elnett L'Oréal

Un produit qui date de 1960, année de son invention. Au départ, la laque Elnett restait le secret des salons de coiffure mais une actrice cultissime, Brigitte Bardot, l’a faite entrer dans la lumière. A l’époque, c’était une vraie révolution de voir apparaître un produit fixant les cheveux sans leur donner un aspect carton. Sa texture très fine la rend imperceptible (grâce à son spray multidiffusion datant des années 1970) et permet de l’éliminer à la brosse.

Lire la suite

Produit culte #13 : l’Eau dynamisante de Clarins

Mi-eau de toilette mi-eau de soin, l’Eau dynamisante de Clarins se présente dans ce petit flacon rouge au bouchon blanc si caractéristique. A base de plantes, elle est censée tonifier, revitaliser la peau du corps selon les principes de la phytothérapie (action des plantes).

Eau dynamisante Clarins

Le produit a été créé en 1987 et son succès ne s’est jamais démenti. Il s’en vendrait même un flacon toutes les 25 secondes dans le monde ! Sans doute parce qu’il occupe un terrain peu exploité : celui des eaux qui parfument et soignent en même temps, sans le côté fragilisant d’un parfum.

Personnellement je l’aime beaucoup… mais je ne dirais pas que l’Eau dynamisante soigne. Par contre, j’adore son côté coup de frais et son odeur proche des eaux de Cologne d’antan (il faut aimer, je vous l’accorde !). En revanche, je l’utilise plus facilement le soir : en journée,  l’odeur aurait tendance à interférer avec celle de mon parfum.

Eau dynamisante, Clarins, 52,50€ les 100 ml.

Produit culte #11 : le parfum Classique de Jean-Paul Gaultier

C’est d’abord une forme : un corps aux courbes parfaites, celui d’une femme, pour un flacon sexy et sensuel. C’est aussi une couleur beige poudré, qui rappelle la belle lingerie. Ces sont des flacons en édition limité qui donnent envie de le racheter à chaque fois. C’est surtout une odeur… je ne vois pas d’autre qualificatif que « féminin ».

Classique JPG

Jean-Paul Gaultier raconte souvent, à propos de la création de ce parfum, qu’il voulait une odeur qui lui rappelle la trousse à maquillage de sa grand-mère. Résultat : c’est poudré, sensuel, on sent l’ylang-ylang et les fleurs blanches mêlées à des notes de vanille. Bref, un vrai parfum de femme mais qui peut tout à fait convenir, selon moi, à des jeunes filles. D’ailleurs, c’est l’un des premiers « vrais » parfums que j’ai porté vers mes 15-16 ans.

Pourquoi c’est un produit culte ? Parce que depuis sa création en 1993, il ne se démode pas… et porte décidément bien son nom puisqu’il est devenu un « classique », dans le top des ventes depuis cette date, au même rang que le Chanel n°5 ou le Dior J’adore. Le produit est culte, le flacon est culte. Même la boîte métallique dans lequel il est rangé est culte.

Deux option : l’eau de toilette, plus volatile et légère, ou l’eau de parfum, plus profonde. Niveau prix, on est dans la gamme des grands parfums qui s’achètent en parfumerie. Mais celui-ci vaut le détour. Je dirais même qu’il faut l’avoir porté au moins une fois dans sa vie.

Classique, Jean-Paul Gaultier, eau de toilette 68,50€ les 50 ml, eau de parfum 76,50€ les 50 ml.

En bonus, le sublimissime spot publicitaire.

Produit culte #10 : le sérum Advanced Night Repair

Qui n’a jamais eu, vu ou ne serait-ce qu’aperçu ce petit flacon pipette marron fumé ? Même s’il a été reformulée il y a quelques années, cela fait déjà 33 ans que le Advanced Night Repair règne sur le rayon des sérum avec ses 25 brevets déposés. Ce produit Estée Lauder devenu culte, c’est un peu un secret que transmet une mère à sa fille.

Estée Lauder Advanced night repair

Le principe ? Il se sert des processus naturels de la peau, les amplifie et les accélère, pour faciliter sa régénération : c’est la fameuse technologie Chronolux, un procédé qui aurait encore plus d’efficacité la nuit, durant le sommeil, quand la peau est en pleine reconstruction (même si le sérum peut parfaitement s’utiliser matin et soir). Il est donc censé redonner de l’éclat. Mais puisqu’il contient de l’acide hyaluronique (ce fut un des premiers soins à l’utiliser), il est surtout connu pour ses propriétés anti-âge et hydratante en profondeur. Le tout en luttant contre les radicaux libres grâce à une bonne dose d’antioxydants.

Bref, on serait presque dans le médicament. Et c’est vrai qu’un sérum, en étant archi concentré, agit comme un soin surpuissant. Je vous avais fait un article à ce sujet : si vous hésitez à investir dans un sérum, jetez un coup d’œil. Mais retenez qu’un sérum agit sur la durée et qu’il prouvera son efficacité au bout de quelques semaines certes, mais surtout dans plusieurs années. Quand au prix, lui aussi est culte : 80€ les 30 ml. Mais après tout, il n’en faut que quelques gouttes pour masser le visage le soir, avant d’appliquer sa crème de nuit.

Produit culte #9 : les Météorites de Guerlain

Quand j’étais petite, je me souviens être fascinée devant cette sublime mosaïque de couleurs de la poudre compacte de ma mère : elle ne s’en servait jamais mais l’avait achetée parce qu’elle la trouvait magnifique. Quelques années plus tard, j’ai découvert à quoi servait ce produit. J’ai surtout découvert la présentation en billes, encore plus sublime, en petites boules multicolores aux teintes pastelles. Des couleurs correctrices (jaune contre le teint terne, vert contre les rougeurs…). Et ce parfum de violette !

Météorites Guerlain

Autant dire que les Météorites de Guerlain, c’est pour moi un joli souvenir d’enfance autant qu’un produit culte. Créé en 1987, il se décline désormais en une gamme complète : blush, base lumière ou perfectrice, fluide de teint… et en plusieurs teintes, alors qu’il n’y en avait qu’une à la création.

Météorite compact Guerlain

Multiples usages et déclinaisons

L’objet est si beau qu’il peut intimider : on s’en sert comment ? Voilà la question que je me suis posée après l’avoir acheter. Dans leur version originale ou compacte, les Météorites sont une poudre libre à appliquer après le fond de teint, pour unifier et donner de l’éclat (personnellement, je ne me sers pas de la houppette-éponge fournie mais préfère le pinceau) : sur tout le visage ou en 3, façon poudre de soleil.

Pour la version blush, pas de surprise concernant l’application : la houppette fournie peut cette fois convenir selon moi. Mais pour un rendu plus léger et naturel, préférez là aussi le pinceau. J’aime aussi beaucoup le fluide de teint Baby Glow, qui donne un bel éclat naturel avec une couvrance moyenne.

Météorites blush Guerlain

Bref un produit icônique, dont les multiples déclinaisons le rendent fait pour toutes. Et comme toutes les poudres, pas de risque qu’il se périme vite : du coup, le prix un peu élevé peut être compensé par la durée de vie. Un petit luxe, mais le culte est à ce prix.

Quelques produits de la gamme, tous disponibles sur l’e-shop :

Météorites, Perles de poudre ou poudre compacte, 52€

Météorites, Poudre de voyage, 47€

Météorites, Perles de blush, 46€

Météorites, base lumière ou perfectrice, 60€

Météorites, Fluide de teint Baby Glow, 47,50€

Produit culte #7 : le Touche Eclat d’Yves Saint-Laurent

touche éclat saint laurentC’est assez incroyable mais le Touche Eclat a déjà 23 ans ! C’est Terry de Gunzburg (créatrice de la marque By Terry) qui est à l’origine de ce petit bijou : en 1992, celle qu’on appelle la « gourou de la couleur » a l’idée d’un produit facile à appliquer, booster d’éclat et antiterne.

S’il s’en vend un toute les 10 secondes dans le monde, c’est parce que le Touche Eclat allie praticité et efficacité. Ce format stylo-pinceau rend l’application très facile et permet de l’emmener partout. C’est inratable : il suffit de cliquer, d’appliquer la matière et d’estomper au doigt. Pour l’aspect efficace, le produit permet d’atténuer les ombres du visage (cernes, ailes du nez, commissures), de masquer une tache ou une cicatrice voire d’atténuer les rides d’expression. Bref, un coup de jeune et un visage illuminé, qui gagne en… éclat évidemment.

Et plus le temps passe, plus le Touche Eclat s’adapte. Je ne parle pas seulement des packagings éphémères qui affolent les collectionneuses. Yves Saint-Laurent développe de plus en plus de teintes pour séduire tous les types de carnations. D’ailleurs, il est conseillé de le choisir une teinte plus claire que sa peau pour apporter encore plus de lumière. Et consciente de la force de ce petit bijou beauté, la marque de luxe le décline désormais en fond de teint.

Touche Eclat, Yves Saint-Laurent, 35,95€, sur l’e-shop de la marque et en parfumeries.

Produit culte #3 : les shampoings secs Batiste

Cultes, ils le sont les shampoings secs Batiste : la marque anglaise a réussi à elle seul à rendre indispensable un produit tombé dans l’oubli et la ringardise et à réactualiser un secret de nos grand-mères.

Avant, quand on avait les cheveux gras, on passait la tête sous l’eau pour le rituel complet shampoing, après-shampoing, démêlage, séchage. Mais ça, c’était avant. Parce que quand les cheveux sont un peu gras aux racines mais pas sales, un coup de shampoing sec rend définitivement service. Ayant les cheveux longs, j’y fais particulièrement attention et j’ai remarqué que faire plus de 2-3 lavages par semaine les abîmait énormément.

Batiste shampoing sec

Une amie revenue de Londres et qui avait le même problème m’a parlé des shampoings secs Batiste. Elle les avait découverts là-bas, pendant son séjours de six mois, et en avait fait une réserve avant de rentrer en France, ayant trouvé le produit révolutionnaire. Elle m’en a gentiment offert un : je l’ai testé, je l’ai adoré tout de suite.

La poudre blanche fait un peu peur au départ : il suffit de vaporiser sur les racines (à environ 20cm de distance), de laisser agir quelques secondes, de masser le cuir chevelu puis de brosser (perso je passe une serviette sèche sur les cheveux puis je brosse). Résultat : des cheveux frais, qui sentent bons (selon le produit choisi dans la gamme). Le produit permet d’espacer les shampoings. Attention : il ne remplacent pas un lavage. Quand les cheveux sont sales, il ne sert à rien et le passage sous la douche est obligatoire !

shampoing sec brunette batiste

Depuis, les shampoings Batiste ont fait des petits : toutes les marques s’y mettent. Ceux des marques Aussie (chez Monoprix) et Klorane (à l’avoine, en parapharmacies) sont pas mal également. Mais je reste fidèle à Batiste, qui a d’ailleurs élargi sa gamme : le Brunette, spécial brunes, est mon nouveau meilleur ami (il ne laisse pas de poudre blanche, le produit étant foncé, presque noir).

Shampoings secs Batiste, environ 6€  Tous les produits ici.